Dallages : les sols industriels en bétons

sols industriels en bétons

Les dallages sont des techniques architecturales très anciennes. Ils furent déjà utilisés par les Romains et les Égyptiens. Avec l’arrivée du béton, la méthode de dallage est pratiquée dans presque toutes les constructions pour recouvrir le sol. Les bâtiments industriels font partie de ceux qui utilisent très souvent cette méthode.

Principes des dallages

Le dallage est une manière de revêtir le sol à l’extérieur ou à l’intérieur d’un bâtiment pour faciliter la locomotion même et assurer des règles de sécurité sanitaire. En effet, le sol est un support des microorganismes et de ses formes de résistance.

Un revêtement du sol a surtout pour objectif d’éviter l’apparition de la poussière et de la boue. Si un plancher est en général réalisé avec du bois et qu’on laisse un espace entre le sol et les planchers, pour un dallage, les matériaux sont directement posés pour adhérer au.  Outre les techniques de pavage, le bétonnage est surement la technique la plus utilisée pour couvrir les grandes superficies industrielles.

Les constitutions des dallages

Les dallages sont formés de trois couches :

  • Premièrement, le support qui est constitué par le sol lui-même et une autre couche compactée qui permet de niveler la surface pour qu’elle soit la plus horizontale possible. Le support doit être suffisamment compact et homogène.
  • Deuxièmement, le corps du dallage. C’est la partie qui donne le socle de l’ouvrage. Le corps est réalisé soit avec seulement du béton ou armé avec des cadres de fer qui permettent une grande souplesse à l’ouvrage. Les méthodes utilisées ainsi que les calculs des épaisseurs sont en fonction des charges qui seront appliquées sur l’ouvrage en question. Le corps peut être recouvert d’un revêtement qui permet d’avoir une surface plus lisse, protectrice ou ornementée d’éventuelles décorations esthétiques.
  • Troisièmement, les joints lesquels jouent plusieurs rôles. Il y a les joints d’isolement pour réaliser les structures verticales directement en relation avec le dallage, les joints de dilatation pour éviter d’éventuelle fissure du béton armé et d’autres types encore indispensables pour la durabilité de l’ouvrage.

Les avantages des dallages

Les bénéfices sont multiples : des performances économiques et financières grâce à la durabilité de l’ouvrage, à l’absence d’entretien important. Ils peuvent aussi supporter une énorme quantité de charge tout en assurant les règles d’hygiènes. Du fait de leur stabilité chimique et thermique, ils sont plus faciles à mettre en place. Les bétons sont  aussi recyclables en fin de vie.