Dallage industriel : pose et normes

Dallage industriel

Le dallage industriel présente une ossature similaire à la dalle de béton simple. Cependant, ce premier est renforcé par une armature structurelle. En outre, ce genre de plancher contient des fibres en acier. Ces derniers composants permettent d’améliorer la résistance de l’ensemble. Enfin, le dallage industriel est généralement recouvert d’une couche d’usure en guise de finition.

Comment se déroule la pose de ce sol et quelles sont les normes à connaître à ce sujet ?

La mise en place d’un dallage industriel se passe en trois étapes. La première n’est autre que le calcul du béton. Cette partie joue un rôle crucial dans la résistance et la durabilité de la dalle. N’oubliez pas que cette dernière est utilisée au sein des entrepôts et des autres locaux de stockage. De ce fait, elle supporte d’importantes charges. Pour éviter la moindre erreur, il est conseillé de commencer par déterminer la superficie du béton. Il ne restera plus qu’à multiplier la valeur obtenue par la hauteur du dallage. Pour connaître le dosage idéal de celui-ci (350 kg/m3, 400 kg/m3, 450 kg/m3…), il est recommandé de faire appel à un ingénieur en BTP ou à un autre spécialiste. Cet artisan est le mieux placé pour ce type de calcul.

Le ferraillage, une opération indispensable pour une dalle industrielle

Vous vous demandez sûrement ce que c’est ? Il s’agit d’une sorte d’armature en fer. Le ferraillage permet de renforcer le béton. Sur le marché actuel, il existe des treillis (ou armatures) vendus sous forme de grillage. Son épaisseur diffère d’un modèle à un autre. Le choix dépendra essentiellement de la résistance désirée. Si les dimensions recherchées sont difficiles à trouver, il est possible de demander au ferrailleur de concevoir cette ossature. Cependant, le coût de cette intervention vous sera facturé.

La dernière phase, le coulage de la dalle industrielle

Avant le début des travaux, il est préconisé de bien vérifier que les calculs sont corrects et que le treillis est en place. Vous pouvez confier cette tâche au responsable du chantier si vous n’en avez pas les compétences. Rappelez-vous qu’une fois coulée, il n’est plus possible d’apporter quelques modifications à moins de tout recommencer. Par ailleurs, afin de maximiser la durée de vie du dallage industriel, il est primordial de respecter certaines normes de coulage. Dans le cas contraire, le plancher risque de se fissurer. Il est préconisé de ne jamais couler une dalle de béton sans les matériels nécessaires à cet effet.

Avant de procéder à des travaux d’installation de dallage industriel au sein de son entreprise, il est nécessaire de s’informer auprès des conseillers professionnels sur les garanties décennales relatives au projet en question, pour se protéger des vices et aux ouvrages non conformes. Pour en savoir plus, rendez vous sur le site www.entreprise-et-droit.com. Consultez également revetement-de-sols.info pour savoir les types de revêtements que vous pouvez appliquer après la pose de dallage.