Dallage industriel et revêtement de sol extérieur

revêtement de sol extérieur

Il y a plusieurs manières de couvrir les sols extérieurs des industries. Les plus utilisés sont les pavages, mais aussi le dallage par le béton. L’une et l’autre présentent chacun leurs avantages et inconvénients. Ces méthodes reposent sur le même fondement : le contact direct du revêtement avec le sol.

Les dallages extérieurs dans les zones industrielles

Par rapport à l’intérieur, l’extérieur d’un bâtiment nécessite un revêtement spécial car il est très exposé à plus d’agents mécaniques et climatiques. En effet, ces zones sont exposées aux pressions des véhicules de diverses catégories de poids, le froid et les fortes chaleurs ainsi que la pluie. Tout ceci fait que l’élaboration des dallages extérieurs est plus minutieuse que celle des dallages intérieurs.

Le pavage

La technique de pavage consiste à  placer des blocs de pierre de forme plane ou des blocs de béton préfabriqués de façon à ce qu’ils couvrent la surface. Le sol est d’abord couvert de sable pour régulariser la surface puis les blocs y sont agencés. Les blocs de pavés ou les «tuiles» doivent tous être de même dimension pour pouvoir les aligner correctement et obtenir une surface complètement homogène. D’autres blocs irréguliers peuvent être aussi employés. L’avantage principal du pavage réside dans la facilité de son entretien en cas de problèmes. Ce sont les mêmes blocs qui seront remis en place, ce qui réduit considérablement les coûts de matières premières. En outre, le pavage est un investissement à long terme, car il peut durer des siècles si les matériaux et les techniques utilisées sont bien conformes. Cependant, les dallages par pavage sont très longs à mettre en œuvre et nécessitent beaucoup de main d’œuvre manuelle.

Le bétonnage

Plus utilisé actuellement, le dallage par les bétons armés est plus facile et rapide à mettre en œuvre.  Ici, les dalles sont tout de même séparées en unité par différents joints pour permettre d’éviter les fissures par le tassement de bétons pendant qu’ils sèchent et les fissures par la rétraction et dilatation des armatures sous l’effet des températures. Outre ces rôles, les joints font aussi office de portiques pour placer les poteaux et poutres des constructions. Pendant l’écoulement du béton, il faut aussi s’assurer de l’étanchéité du revêtement pour éviter la fissuration par l’eau. Des systèmes d’évacuation doivent donc être  mis en place. Il faut bien prendre en considération les proportions des composants ainsi que leur qualité, utiliser des granulats fins et non des grossiers.